Le nouveau “Décret relatif à l’agrément et au subventionnement des partenaires apportant de l’aide aux justiciables” redéfinit le cadre des missions de services tels que le SLAJ-V. Désormais les seuls bénéficiaires concernés par ce Décret sont les personnes victimes, auteurs et présumés auteurs d’infraction pénale et les proches. Le service n’est donc plus en mesure d’organiser dorénavant les groupes ouverts de formation et de sensibilisation proposés depuis plus de 10 ans à l’intention des professionnels et futurs professionnels susceptibles d’être en contact avec ces personnes.

Le Décret prévoit cependant une possibilité pour des exceptions. Dès lors, le service pourrait éventuellement assurer certaines sensibilisations moyennant l’accord de l’Administration Générale des Maisons de Justice et en fonction des disponibilités des professionnels des équipes.

Pour toute demande adressez un mail à la direction du service cecile.plas@slajv.be

Conférences

Pour alimenter la réflexion sur l’aide aux justiciables, le Pôle formation organise des journées d’étude.

A venir : la médiation animale avec les auteurs et les victimes d’infractions pénales mardi 27 avril 2021

Les précédentes années, le SLAJ-V asbl a pu accueillir :

  • Jean Pierre Durif-Varembont qui est psychologue, psychanalyste et directeur du master de psychologie du lien social et de l’intervention psychosociale à l’Université de Lyon II. Lors de cette journée, il a proposé son analyse et ses réflexions sur le sentiment de culpabilité quand il y a transgression d’un interdit. Envie d’en savoir plus
  • Jean Van Hemelrijk qui est psychologue et psychothérapeute familial. Il a pu développer le secret côté victime, côté auteur. Envie d’en savoir plus
  • Philippe Dejonghe qui est psychologue et conseiller en prévention à l’ULB/SIPP. Lors de la conférence, il a abordé l’incidence du travail avec les victimes et les auteurs d’infraction pénale sur les professionnels. Envie d’en savoir plus
  • Philippe Woitchik, psychiatre, psychothérapeute, responsable de la consultation d’ethnopsychiatrie au CHU Brugmann et psychiatre au CRP "Les Marronniers" et Claudio Piccireli, psychologue, thérapeute familial et formateur à "La Forestière". Ils ont proposé leurs analyses et réflexions sur l’impact vécu par les proches d’auteurs et de victimes d’infraction pénale. Envie d’en savoir plus
  • Micheline Roelandt qui est psychiatre et criminologue. Elle a proposé son analyse et ses réflexions sur la répétition, les leviers thérapeutiques et le changement.
  • Jean-Pierre Lebrun qui est psychiatre et psychanalyste. Il a analysé la question de l’usager-roi Envie d’en savoir plus
  • le CAB, Kaleidos, ORS, Psycho-Belliard, SOS Viol, Jacques Roisin qui ont pu traiter de manière globale la question : « Quel travail possible avec les auteurs et les victimes de violences sexuelles ? ». Envie d’en savoir plus
  • Tanguy de Foy qui est psychanalyste et animateur d’ateliers d’Expression Créatrice. Il a partagé ses interrogations et réflexions sur la pulsion de vie et a proposé des pistes pour la mise en œuvre de dispositifs d’accueil de la vulnérabilité et des ateliers d’expression responsabilisant. Envie d’en savoir plus